Un univers SF partagé

Juste avant de nous lancer de nouveau dans le Kit d’ACPD, nous avions démarré un autre projet quelque peu ambitieux et pas tant que cela en fin de compte.

Un univers partagé pour jeux SF

Il y a quelques années, nous avons proposé un petit univers SF : Mercenaires des Étoiles, motorisé par notre système maison 3DS (le même système qui sert de base à ACPD). Là encore, nous visions essentiellement un jeu et un univers générique. Et puis, au fur et à mesure des scénario, un véritable background s’est dessiné. Le soucis principal qui a mis le projet en stand by (mais pas uniquement) était qu’au final le système n’était pas très adapté à l’idée d’un jeu qui se voulait surtout d’action.

Après avoir hésité sur revoir entièrement et radicalement l’univers tout en le motorisant avec un autre système, nous sommes revenus, récemment, pratiquement à l’idée première (en ce qui concerne le background) et pourtant avec quelques changements.

Mais ce n’est pas tout. À peu près à la même époque, nous avons aussi brièvement proposé un univers de science-fiction basé sur Détectives. Un petit background un peu loufoque qui mettait en scène un navire de croisière intergalactique : Galactic Princess. Or, cet univers est lui aussi revenu sur le devant de la scène. En effet, il y a peu, nous avons animé une table avec un scénario-test à la convention des Griffons (à Pessac, en Gironde).

En fait, c’est avec la reprise de Galactic Princess que nous est venue l’idée de reprendre également Mercenaires des Étoiles et de lier l’univers de ces deux backgrounds ensemble. En réalité, l’idée de les réunir n’était pas si nouvelle que ça. Un scénario de Mercenaires des Étoiles qui n’a jamais été publié (car pas tout à fait terminé) mettait en scène le lancement du Galactic Princess 2 – le navire, pas le jeu. Toutefois, une autre idée, celle d’un autre jeu, qui était restée en suspend jusque-là refit surface à son tour. Cette idée-là était quant à elle, associée à un autre univers, d’une série de récits, dont le jeu serait la suite, la continuité.

Et si au final, tout cela se trouvait être le même univers ! Un même univers, trois jeux (pour commencer… car déjà de nouvelles idées pointent le bout de leur nez) et une série de récits (dont il existe un projet de réécriture également), voilà le postulat de départ. Alors, bien entendu, malgré la grande liberté qui sera accordée aux MJ, le background sera nettement moins générique qu’il ne l’a été.

Compatibles mais indépendants

Même si les jeux partageront le même univers, il ne sera pas nécessaire de tous les avoir pour faire jouer. Nous prévoyons une présentation de l’univers qui sera reprise quasiment à l’identique à chaque fois avant de passer à la partie spécifique du jeu concerné. Cependant, il sera tout à fait possible de faire des « cross-over » entre les jeux, de faire rencontrer des PNJ décrits dans l’un des backgrounds dans un autre, même si les ambiances diffèrent quelque peu, surtout en ce qui concerne Galactic Princess (un peu plus humoristique et loufoque par certains aspects).

Avancement du projet

Si nous commençons à en parler, ce n’est pas parce que le projet est prêt de sortir. C’est plutôt pour vous faire part de ce sur quoi nous travaillons et qui explique donc pourquoi peu de choses vont paraître d’ici les semaines à venir. Alors, oui, nous reprenons beaucoup d’éléments du background d’origine, auquel nous allons aussi intégrer de petits ajouts qui sont apparus dans les scénarios. Toutefois, nous allons aussi revoir certaines notions parce qu’elles changent radicalement afin de mieux coller à l’univers de la série de récits. Cependant, même si le test de Galactic Princess s’est avéré intéressant, que de nombreuses idées (dont de scénarios) ont surgi à ce moment-là, notre priorité reste le lancement d’un livre de base pour Mercenaires des Étoiles. L’avantage, cependant, c’est que la partie concernant l’univers partagé ne sera plus à écrire et que l’on pourra se concentrer sur les particularités des autres jeux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.