ACPD – Quel est le grade de mon personnage ? (aide de jeu)

Atlantic City vue de l’océan
Arrestation musclée
Scène de crime – l’entrepôt
Scène de crime – couverture

 

Avant-propos

Cet article est une version provisoire et partielle de l’aide de jeu concernant les grades des PJ et des PNJ dans le jeu de rôle d’enquêtes policières Atlantic City Police Department. La version définitive pourra être publiée dans un supplément à venir. Nous nous réservons le droit de compléter et/ou modifier tout ou partie du texte. Seule la version imprimée aura valeur de texte officiel. 🙂

Les grades du ACPD

Une question revient fréquemment à propos d’ACPD – Atlantic City Police Department : quel est le grade de mon personnage ? Question on ne peut plus simple et parfaitement légitime. Pourtant, y apporter une réponse a longtemps été peu aisé. La première raison à cela est que malgré nos recherches, nous ne trouvions rien de probant. La seconde vient du fonctionnement de la police aux États-Unis ou plutôt des différents corps de police. Seules les villes d’une certaine importance sont dotées d’un « département « de police (que l’on peut comparer, en fin de compte, à la police municipale en France) dont l’organisation interne lui est propre. Il peut alors s’agir d’une hiérarchisation militaire, avec des sergents, des lieutenants, des capitaines, etc. Parfois, la hiérarchisation est plus proche de ce à quoi l’on peut s’attendre de grades policiers : détectives, inspecteurs, commissaires, etc.

D’un autre côté, bien que semi-réaliste, le jeu de rôle ACPD – Atlantic City Police Department est censé être une fiction. Nous nous sommes donc inspirés des séries télévisées. Nous nous sommes rapidement rendus compte que dans ce domaine, le flou artistique était de mise. Entre la traduction de facilité, ce que nous pouvions déchiffrer et le mélange de pinceaux quand des personnages gagnaient en grade (ou en perdaient), nous ne parvenions pas à nous décider afin de proposer une solution.

Prêts à faire des compromis et à trancher en nous basant sur ce que nous avions pu trouver, une ultime recherche nous a finalement fourni quelques éléments de réponse. La hiérarchie au sein du (véritable) ACPD s’articule donc ainsi :

  • Cadets
  • Officiers (un effectif de plus de 330)
  • Sergents (moins d’une soixantaine)
  • Capitaines (moins de 30)
  • Inspecteurs (2)
  • Chef (un seul)

Cependant, nous avons pris quelques libertés avec les définitions que nous en donnons ci-après. Il s’agit d’un mélange d’éléments réels et d’éléments fictifs pour être utilisés en jeu.

Définitions des grades

Cadets

Ce sont les élèves officiers de l’école de police. Ils ne viennent sur le terrain qu’à la fin de leur formation.

Officiers (de police)

Ce sont des agents en uniforme qui constituent le plus gros de l’effectif. Ils ont pour mission principale le maintien de la paix, en effectuant des patrouilles, en s’occupant de la circulation et en verbalisant les contrevenants. Ils peuvent aussi avoir la responsabilité de cadets en fin de formation, même si cette tâche est généralement confiée aux sergents en uniforme (voir ci-après) ; cela peut constituer pour eux la dernière étape avant en montée en grade (ce n’est pas une obligation, ni une condition).

Sergents

En uniforme ou en civil, ce sont des gradés. Les sergents en uniforme s’occupent essentiellement des tâches administratives, de l’accueil du public et de superviser les agents en uniforme. Ce sont eux également qui sont chargés de la fin de formation des Cadets, à moins qu’ils ne confient cette mission à un officier sur le point de monter en grade.
Les sergents en civil sont chargés de mener les enquêtes sur le terrain. Il s’agit du grade à partir duquel commencent les personnages des joueurs. Il va de soi qu’ils ont été cadets puis officiers en uniforme avant d’être promus sergents.

Capitaines

Enquêteurs en civil, il s’agit d’un grade supérieur que les personnages peuvent atteindre au cours de leur progression. En terme de jeu, cela ne change pas grand chose pour les PJ, hormis qu’ils ont sous leurs ordres les sergents (aussi bien en uniforme qu’en civil) et surtout qu’ils sont plus expérimentés. Néanmoins, le MJ peut traduire cette progression par une augmentation de la difficulté des enquêtes, plus délicates, plus politiques, aussi, pourquoi pas. Le revers de la médaille peut être également de s’être fait de puissants ennemis, et pas que dans la pègre.

Inspecteurs

Policiers en civil et supérieurs hiérarchiques des PJ, ils s’occupent surtout de coordonner les équipes et de superviser les enquêtes. Tant que les PJ auront un grade de sergent ou de capitaine, les inspecteurs ne seront que des PNJ qui ne prendront pas directement part aux enquêtes ; après tout, ce sont les PJ les vedettes de la série. Cependant, ils peuvent faire partie des alliés, ou même être les mentors des personnages des joueurs. Ils pourront constituer une sorte de joker pour débloquer une situation, obtenir un mandat un peu délicat, etc.
En théorie, les PJ peuvent atteindre ce grade. Dans ce cas, les joueurs et le meneur devront se concerter afin de choisir de la suite à donner. Soit les personnages deviennent des PNJ, soit les joueurs continuent de les interpréter avec ce grade. Ils auront en charge la supervision d’une équipe d’enquêteurs, sergents en civil et capitaines, tout en prenant part aux enquêtes de façon active. La pression politique sera sans doute plus forte et leurs ennemis toujours plus puissants.

Chef

Grade le plus élevé du commissariat, le chef a essentiellement un rôle administratif, même s’il s’intéresse tout naturellement aux affaires en cours. Il est surtout le lien entre le personnel sous ses ordres et les politiques. Il peut s’avérer un puissant allié pour les PJ, après les inspecteurs. Il est aussi celui à qui la décision finale revient quand une affaire s’avère très délicate et/ou très politique.
Note : dans la version actuelle du jeu, nous avons donné au chef Douglas un rôle très important qui peut être endossé par les inspecteurs. En raison du caractère du personnage, il paraît logique qu’il continue de s’intéresser et de s’investir dans les enquêtes de ses subordonnés. Si les PJ ont l’habitude d’adresser leurs requêtes au chef et de se tourner vers lui au moindre soucis, ne changez rien. Introduisez les inspecteurs progressivement et présentez-les comme des supérieurs hiérarchiques, certes, mais surtout comme des fonctionnaires s’occupant de tâches administratives.

Grades des PJ et progression

Comme indiqué un peu plus haut, les PJ commencent donc au grade de sergent. Sauf indication contraire, ils portent une tenue civile et mènent les investigations de terrain. Les personnages des joueurs sont censés être les héros de la série. Même s’ils doivent obéir à des supérieurs hiérarchiques, et peuvent eux-mêmes donner des ordres à des subalternes (les officiers de police), ils ont suffisamment de liberté pour prendre des décisions dans le cadre de leurs investigations.

Supérieurs et subalternes sont là, non seulement, pour le côté réaliste de la fiction, mais aussi pour venir en aide aux PJ. Ainsi, quand ils auront besoin d’obtenir un mandat à l’encontre d’une personnalité ou d’un puissant notable et ils pourront compter sur les appuis de leurs supérieurs hiérarchiques. Quant à leurs subalternes, ils auront besoin d’eux pour maintenir un cordon de sécurité aux abord d’une scène de crime, ou encore pour la recherche d’un suspect ou d’un véhicule, etc.

Néanmoins, en tant que personnages principaux de la série, il demeure plus intéressant pour eux de découvrir un indice sans aide extérieure. De même, convaincre un juge de signer un mandat, sans l’intervention d’un PNJ de grade supérieur, sera-t-il plus gratifiant.

En ce qui concerne la progression des PJ, c’est un point qui est encore à l’étude au moment où nous écrivons ces lignes. Nous devons encore déterminer à partir de combien de points d’expérience au total se traduit par une montée en grade. En attendant d’être plus précis, nous préconisons une montée en grade après la saison 1 de la série (ce qui correspond à une douzaine d’épisodes).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.